20ème édition du Festival Expoésie exposition des artistes Chiara Mulas et Serge Pey

Exposition
Festival Expoésie 20ème édition
 Serge Pey et Chiara Mulas

A l’occasion du 20ème anniversaire du Festival Expoèsie, le Musée d’art et d’archéologie du Périgord accueille l’exposition des artistes Serge Pey et Chiara Mulas.

Serge Pey, créateur de la poésie-actions, donne à entendre des textes qui flirtent avec les limites d’un langage politique et philosophique de la poésie ; son travail éclaire de manière pertinente et polémique le rôle que le poète peut jouer dans les espaces urbains.

Chiara Mulas artiste plasticienne, de la vidéo-art et de l’art action met en scène les lieux et les mythes d’une géographie philosophique et sociale de la Méditerranée dont elle est native. Chiara Mulas est à la fois cinéaste, metteur en scène, plasticienne, photographe, performeuse. Elle crée un rapport nouveau et personnel à l’art contemporain ce qui fait d’elle une artiste inclassable de notre temps.

Dans l’exposition Chiara Mulas présente CORONAMASK

 Chiara Mulas, à l’image de nombreux artistes indépendants, a subi le premier confinement de manière violente. Brusquement privée de matériel, de lieux d’expositions et de publics, elle a du  réinventer son art.

Chiara, artiste engagée, a souhaité, à travers son exposition, apporter son témoignage sur la pandémie, et le premier confinement. Cette situation de 56 jours (du 17 mars au 11 mai 2020), inédite en France comme dans le monde, se donne à voir dans une mise en scène de 56 selfies,  pris à l’état brut avec un téléphone portable.

Cette exposition virtuelle, publiée dans un premier temps sur Facebook, dénonce les contradictions des médias et des  gouvernements face à la gestion hasardeuse et contradictoire  de l’épidémie. A travers ses masques composés d’objets du quotidien détournés, Chiara se place en résistante révoltée. Durant ce premier confinement, Chiara, prisonnière d’un virus, a construit et gardé le contact avec le monde extérieur. Elle a créé, à sa manière, une nouvelle façon d’appréhender son art, un moyen de canaliser sa colère et celle du public en utilisant de nouveaux supports de création et de diffusion.

Ouvrage : Coronamask – éditions Maelström Reévolution

Et Serge Pey BATONS : EXTRAITS D’ECRITURE

Serge Pey, poète , montre ici quelques aspects de son travail plastique : dessins sur des pages d’encyclopédie, travaux sur des plaques de métal, et autres illustrations venant rythmer ses poèmes.

Serge Pey présente aussi des bâtons de combat, d’équilibre et de marche, taillés dans du bois de noisetier, sur lesquels il a composé des poèmes d’inspirations multiples. Écrits à l’encre de Chine et reproduits sur des tableaux grands formats, ils sont des moments essentiels de sa poésie magique. Tous ces éléments sont extraits d’un vaste ensemble intitulé la Parole des bâtons, comme nous l’explique le titre de son dernier livre chez Gallimard : Mathématique générale de l’infini.

Le poète nous propose également une exposition unique autour de ses œuvres les plus rares, des livres à tirages limités, boîtes d’allumettes (Richard Meier Voixédition), livres réalisés sur le Volcan Yasur (éditions Rencontres), livres illustrés des éditions Dumerchez, L’alphabet des Trimards (Éditions Ficelle)…  Ces dessins sont des moments d’une expression, liés intrinsèquement à son écriture et à la pensée du poème.

Cette exposition est une commande spéciale et unique dans le cadre d’Expoésie pour Périgueux.

Ouvrages :

  • Le carnaval des poètes – éditions Flammarion
  • Mathématique générale de l’infini – édition Gallimard

En attendant la réouverture des musées, chaque jour un masque de Coronamask à découvrir avec son histoire sur notre Facebook et Instagram