L’architecte : Charles Planckaert

Les constructions de Charles Planckaert, architecte diplômé, ont pour caractéristiques d’être des ouvrages solennels et imposants autant par leur volume que par leurs décors. Formé à l’Ecole des Beaux Arts au style éclectique, Planckaert s’inspire, pour la réalisation des bâtiments publics, des palais : pavillons d’angle, entrées monumentales, large circulation, éclairage direct.

Charles Planckaert a réalisé le musée Bonnat à Bayonne entre 1896  et 1897 afin d’y abriter le muséum, les archives, la bibliothèque et le musée et, en 1902, il est sélectionné pour édifier la Bourse et de la Poste de Tourcoing. Cet immeuble est désormais classé monument historique.

gravure sur la façade (Planckaert)

gravure sur la façade (Planckaert)

Pour Périgueux la commande doit répondre à plusieurs critères :


la partie consacrée au musée devait pouvoir présenter les collections archéologiques, minéralogiques, zoologiques, les beaux arts, ainsi qu’un accueil, des bureaux et un jardin ; la bibliothèque comportant une salle de lecture, des bureaux, des magasins et un jardin.

La réponse de l’architecte est celle que l’on connaît aujourd’hui, pour la partie musée.
Le bâtiment Est est réaménagé et l’architecte lui adjoint un escalier monumental.
Le cloître est créé comme un jardin afin de recevoir le lapidaire antique médiéval et moderne (1èere réserve véritable), il s’agit de rappeler l’ancienne destination conventuelle du lieu.
Dans la partie Ouest, des salles, à l’image des grandes galeries du Louvre, avec éclairages zénitaux, sont conçues pour accueillir peintures, sculptures et objets d’art. Une entrée monumentale à trois arches termine cette partie.

La bibliothèque est installée dans le prolongement du bâtiment, sur les allées de Tourny et à l’angle de la rue Saint-Front. Elle est constituée d’une entrée monumentale aux armes de la Ville, d’une salle de lecture octogonale, de salles d’études, de magasins et d’un jardinet. En 1988, cette partie est dévolue au musée qui y installe la bibliothèque – documentation autour des oeuvres, une partie de ses réserves, le service des publics et deux salles d’expositions permanentes consacrées au sculpteur Etienne Hajdu.

 

Enregistrer

Partager cette page :